Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

CAP sur 2021

01 mai 2020

#CAPsur2021 ūüėć
Retour sur l'article d' actu.fr qui nous permet de dresser un Bilan #àpartager

Rugby Club Landivisiau : maintenir le lien avec les licenciés confinés, dont les marins du Charles-de-Gaulle
En plein confinement, le RC Landivisiau anime ses site internet et réseaux sociaux pour garder le contact avec ses licenciés, notamment ses marins-joueurs en isolement à Toulon.
«Nous pensons bien fort à nos familles, nous avons hâte de rentrer et de retrouver les copains du club, hâte que le championnat de nos deux équipes seniors reprenne.» Le message est adressé à leurs dirigeants, par huit licenciés du Rugby club de Landivisiau, marins de profession embarqués sur le porte-avions nucléraire Charles-de-Gaulle, qui a dû écourter sa mission en Atlantique d’une dizaine de jours. Et rentrer dans son port d’attache, Toulon, une cinquantaine de cas de coronavirus ayant été détectés à bord (1046 des 1760 marins ont finalement été testés positifs au Covid-19).
Depuis dimanche 12 avril 2020, l’équipage est confiné à Toulon. Mais les marins-joueurs du RC @Landivisiau restent en contact avec le club coprésidé par #JérômeGuennec et Valériane Monsigny. Un club créé en 1970, qui devait fêter ses 50 ans les 9 et 10 mai 2020.
Main dans la main

«Depuis 50 ans, le RC Landivisiau et la Marine nationale marchent main dans la main, et nombreux sont les licenciés qui ont un lien, direct ou indirect, avec la base d’aéronautique navale de Landivisiau», confirme Jérémy Peran, joueur et capitaine de l’équipe fanion, qui évolue dans le championnat régional de Promotion d’honneur, et chargé de la communication du club.
Il poursuit :

Le club garde le lien avec ses marins embarqués durant chaque mission, afin que l’esprit rouge et noir (ce sont nos couleurs) les accompagne durant leurs campagnes. Nos marins sont très attachés au club et aux valeurs qu’il veut transmettre, et, à ce titre, ils ne manquent jamais une occasion de mettre nos couleurs à l’honneur. C’est donc tout naturellement que nous avons eu une pensée pour eux, dans ces moments compliqués…
À Djibouti

Les marins rugbymen font partie de la sélection Atlantique Marine, avec laquelle ils ont gagné le trophée contre la selection Méditerranée, en 2018, à Toulon. «Le Charles-de-Gaulle dispose aussi d’une équipe de rugby, regroupant des joueurs de tout niveau, qui affronte des sélections étrangères, lors des escales du bâtiment. Ils ont ainsi jouer des matches contre les Harlequins d’Abu Dhabi et contre l’Armée de terre à Djibouti, sur un terrain sans herbe. Ils ont également pu se retrouver, tous les huit et sans distinction de grades, dans un de leurs carrés (bars) pour suivre, ensemble, le début du tournoi des Six nations.»
Ressortir photos et vidéos

Au club, qui compte quelque 200 licenciés de l’école de rugby aux seniors, tout a été mis en œuvre pour maintenir les liens entre licenciés et sympathisants («nos marins s’investissent dans les deux catégories»), lorsque le confinement de la population française a été instauré.

Depuis le début, nous animons notre site internet et nos réseaux sociaux : cette période aura été l’occasion de ressortir des photos et des vidéos, ce qui permet de rappeler aux anciens le chemin parcouru et de permettre aux nouveaux de connaître l’histoire du club.

Après avoir invité les licenciés à se mettre en scène, en photo, dans la tenue des Rouge et Noir, pour demander à chacun de respecter les règles du confinement avec le hashtag #Restezchezvous, le club a proposé quelques jeux : «Des devinettes, des mots fléchés, pour permettre à chacun de faire un bilan de sa culture rugbystique. Depuis quelques jours, nous publions des fiches où les joueurs, de toutes les catégories, répondent aux mêmes questions. Tout le monde se prend au jeu.»
Le cinquantenaire reporté à 2021

«Il se dit qu’après cette crise, rien ne sera comme avant. Au club, nous allons donner raison à ceux qui tiennent ce discours : si, cette année, le cinquantenaire du club n’a pas pu être fêté à sa juste valeur les 9 et 10 mai, comme prévu, c’est dans la 51e année du RC Landivisiau que nous fêterons le demi-siècle de notre club rouge et noir. Avec notamment une soirée de gala qui devrait rassembler entre 500 et 1000 personnes.» Un événement coordonné bénévolement par Sébastien Péron, ancien joueur et membre du bureau, qui devra notamment fixer la nouvelle date en 2021.
Kurun, la vitesse de l’éclair

Avant la pandémie de coronavirus Covid-19, le club foisonnait de projets. «Ce sera encore le cas après cette crise sanitaire car, pour exister et durer, il faut toujours savoir se réinventer. Dans ce domaine, nous savons faire preuve d’imagination et d’objectifs. Ainsi, pour aborder son deuxième cinquantenaire, le club souhaite lancer une seconde équipe seniors et continuer à mener des actions pour faire progresser le rugby et ses licenciés dans le pays léonard.» Tous unis derrière la mascotte du RCL : RUGBY CLUB LANDIVISIAU, le cheval #Kurun (tonnerre en breton) qui, selon ses fervents supporteurs, pousse les Rouge et Noir à marquer des essais à la vitesse de l’éclair !

ūüėć

Article de presse 



https://actu.fr/bretagne/landivisiau_29105/rugby-club-landivisiau-maintenir-lien-les-licencies-confines-dont-marins-charles-gaulle_33202765.html

 

 #ShipShape AFFICHE 



#landiVsCoronavirus – connecté sur la page Facebook 

 

 

Dans cet article

En savoir plus sur l'auteur

LANDIVISIAU Rugby

Bureau (Entraineur Cadets)